RACINES... la présence rassurante de mes Pyrénées natales


Vos cimes sont encore blanches

Derniers vestiges de l’hiver

Mais dans la vallée, la pervenche

Ourle de bleu les talus verts


Au milieu coule une rivière

Murmures frais, tendres frissons

Mère Nature est en prière

Aux rumeurs de mille chansons


Le rhododendron vêt de rose

Les pentes baignées de soleil

Et la marmotte se repose

Languide, après son grand sommeil


Les lacs bercés en altitude

Reflètent les grands yeux changeants

D’un ciel épris de solitude

Qui rit ou pleure au gré des vents


Les sentiers s’ouvrent à nos courses

Et nous trouvons sur les chemins

La véronique et l’ail des ours

L’anémone Sylvie, le thym


Montagnes fières, pics royaux

Réservoir de fraîches eaux claires

Vous nous offrez tant de joyaux

Sertis au sein de notre Terre


Vos vallées sont hospitalières

L’homme en un combat acharné

A soumis la nature altière

Pour pouvoir vivre à ses côtés


Mais l’âme qui aspire au calme

Sur les sommets doit s’élever

Là où l’aigle berce la palme

De ses rémiges déployées !


MARCEK

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout